Metz : pour limiter la pollution de l’air, des élus demandent la gratuité des transports

Dans une tribune rendue publique ce vendredi 19 mars, plusieurs élus de l’opposition réclament à la municipalité de Metz et à l’État de prendre des mesures concrètes pour limiter la pollution de l’air.
 
« AVC, infarctus, cancer du poumon, chaque année 67 000 personnes décèdent en France à cause de la pollution de l’air que nous respirons », affirment plusieurs élus de l’opposition de Metz et de Metz Métropole, dont Xavier Bouvet, ainsi que des acteurs associatifs et des médecins, dans une tribune signée ce vendredi 19 mars. Alors que cette pollution est suspectée d’accélérer les effets du Covid-19, les signataires réclament à l’État et aux collectivités territoriales de prendre leurs responsabilités. À la mairie de Metz, ils demandent notamment la gratuité des transports, « au moins le week-end », ainsi que leur densification, mais aussi la multiplication des pistes cyclables et des espaces verts.

Des mesures qui permettraient d’améliorer la qualité de l’air du sillon lorrain, que le Plan de protection de l’atmosphère des trois vallées approuvé en 2015 ne protège pas suffisamment, d’après les élus. Si la qualité de l’air est jugée satisfaisante en moyenne sur l’ensemble du territoire par l’ATMO Grand Est, l’association de surveillance de la qualité de l’air, les signataires soulignent que les normes utilisées sont moins strictes que celles proposées par l’OMS. Pour y remédier, ils demandent à l’ATMO d’adopter ses normes de références, mais aussi de multiplier ses stations de mesure de la qualité de l’air.

Une tribune rendue publique à la veille de la marche pour le climat, qui aura lieu à Metz à partir de 14 h au départ de la place de la Comédie. Organisée par les associations Attac, Metz Marche pour le climat, Youth for Climate, Marche pour la biodiversité, et Extinction Rébellion, cette manifestation vise à demander aux politiques d’agir à la hauteur des enjeux écologiques. Éliane Romani et Aurélie Filippetti, pressenties pour piloter deux listes différentes de rassemblement de la gauche aux prochaines élections régionales, ont annoncé leur participation.

Laura Bannier

3 commentaires sur “Metz : pour limiter la pollution de l’air, des élus demandent la gratuité des transports

Ajouter un commentaire

  1. Rien n’est gratuit, il faudra toujours quelqu’un pour mettre la main au porte feuille. …mais ça ils se gardent bien de dire qui va cracher au bassinet.
    PS : la ligne B du Mettis est déjà « gratuite » entre Belletanche et Graham Bell, je dis cela, je dis rien 🙂

    J'aime

  2. Si Perry57 ! Vous avez tout dit ! mdr

    Sur le fond… il faudrait, dans un autre monde, changer notre rapport à l’argent… (nous avons eu depuis un peu plus d’un an le temps de réfléchir notamment à cela. Non ?) . N’oublions pas que « la gratuité » est déjà commune pour nombre de « nos » cols blancs bien-pensants… 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :