GRAND NANCY | La plage des deux rives, spot de l’été ?

C’était une promesse de campagne, là voilà transformée en actes. A partir du 15 juin et jusqu’au 5 septembre, la Métropole du Grand Nancy va ouvrir sur le secteur de la Méchelle, de part et d’autre des rives de la Meurthe, près de 40 000 m2 d’espaces de loisirs accessibles gratuitement. Nancy-plage, ou plus officiellement la plage des deux rives, prend vie. Tour du propriétaire.

Non, il ne sera pas possible, du moins cette année, de se baigner dans la Meurthe. Si cela rassure certains et déçoit les plus téméraires, la Métropole du Grand Nancy semble faire le pari de transformer l’espace de la Méchelle en lieu incontournable avec l’arrivée des beaux jours. Direction le quartier Rives de Meurthe, à deux pas des quartiers généraux de l’innovation métropolitaine et du club d’aviron, la rame est de rigueur. Pour emmagasiner un maximum de forces pour les sportifs d’un côté comme trouver l’idée du siècle pour les jeunes entrepreneurs de l’autre. Justement, d’un côté, il y a la rive nancéienne et de l’autre, celle tomblainoise avec notamment le stade Marcel Picot. On ne sait pas si les services métropolitains ont ramé pour réunir les 920 000 euros prévus pour ce projet mais il semble que la Métropole fasse la course seule, pour le moment, dans le financement du projet. « Des partenaires pourraient rejoindre le dispositif », répond la collectivité. Quoiqu’il en soit, le maire de Tomblaine, Hervé Féron et le président de la Métropole, Mathieu Klein, l’ont annoncé lors de la présentation sur place du projet : « L’été des retrouvailles sera célébré à la Méchelle ! » Peut-être faudra-t-il aussi ramer avec les conditions sanitaires qui seront en vigueur à partir du 15 juin mais « il est impératif que nous nous projetions dans l’après-crise. La plage des deux rives s’adaptera », a précisé Mathieu Klein.

Photo DR

Les objectifs sont multiples. Répondre à une demande croissante d’un public en mal de plein air, de nature et des oasis de fraicheur avec une proximité avec l’eau. De l’autre, proposer aux Grands Nancéiens qui n’ont pas la chance de s’évader le temps de l’été, d’une offre de loisirs et détente à proximité. Et sur près de 40 000 m2 d’espaces naturels ouverts de 9h à 21h avec des prolongations exceptionnelles en fonction des activités, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’offre sera diversifiée. Claude Pourchet, directeur des sports, des loisirs et des grands événements du Grand Nancy est à la manœuvre. Il dévoile dans le détail la teneur du projet. Avec 24 000 m2 d’aménagement dont 3 000 m² de plage de sable déposés le long des rives, la commune de Tomblaine accueillera deux zones de baignade ainsi qu’une aire de jeux d’eau, le tout sur 700 m2. Animations sportives, espaces de restauration et de détente compléteront le dispositif. Ainsi qu’une éco-zone avec un perchoir. Objectif ? Faire de cette cabane éphémère associée à un labyrinthe végétal, un lieu d’observation de la faune et de la flore permettant de se reconnecter avec les paysages environnants.

Transats, concerts, pétanque et beach-volley

Sur la rive gauche, du côté nancéien donc, la prairie de la Méchelle dispose d’un site aménagé de 8 000 m2 avec l’implantation du Pôle nautique. De ce côté, transats et brumisateurs, restaurants, zones de pique-nique et terrains de pétanque y seront aménagés. Un terrain de beach-volley et un espace d’initiation à différents sports sera monté, sorte de village olympique avant 2024.
L’îlot du pont de la Concorde, environnement naturel de 6 800 m2, sera quant à lui aménagé en espace de détente conservant la configuration de l’île. « La boucle des mobilités douces » de 3,7 kilomètres reliera les communes de Nancy, Tomblaine et Saint-Max où les flâneurs pourront l’emprunter à pied ou à vélo, tout en rencontrant des animations. Et en parlant de déplacements, les mobilités douces seront au rendez-vous. Notamment par le biais d’une barge électrique alimentée par des panneaux photovoltaïques, permettra de traverser la Meurthe et de découvrir les secrets de la rivière dans un parcours dessiné autour des deux îles. Pouvant accueillir 12 personnes, cette barge permettra de découvrir les espaces naturels du site et sensibiliser les habitants aux problématiques environnementales.

Photo DR

Si la plage des deux rives proposera espaces de détente et activités sportives, des temps culturels seront aussi au programme. Concerts avec l’Autre Canal mais pas que, spectacles, cinéma de plein air, etc., la Métropole du Grand Nancy est désireuse d’associer les acteurs et partenaires locaux pour proposer aux habitants une programmation riche et variée. « Nous nous attendons à recevoir beaucoup de monde, lance Hervé Féron. Tout sera donc fait pour répondre aux attentes de qualité, de sécurité avec du matériel et du personnel nécessaires. » Mathieu Klein complète : « La plage des deux rives va s’ajouter aux éléments d’attractivité de notre métropole. Il se dit même d’ores et déjà que des Messins s’y intéresseraient ! Je tiens à rassurer : le dispositif s’adaptera à la situation sanitaire. Des zones seront sanctuarisées, permettant le comptage de visiteurs ou le temps passé par exemple. Nous définirons les choses au moment venu. Mais je veux absolument éviter le tout ou rien. »

Rendez-vous donc dès le 15 juin prochain pour officiellement profiter de la plage des deux rives et souffler un peu durant cet été.

Baptiste Zamaron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :