Covid-19 : la Moselle reste en dessous du seuil d’alerte pour un reconfinement

Le taux d’incidence a entamé une lente progression en Moselle, passant de 265 cas positifs pour 100 000 habitants à 290, mais reste éloigné des 400 cas qui ont entraîné des mesures supplémentaires dans 16 départements français.
 

« Nous sommes en dessous des indicateurs nationaux qui nous pousseraient à demander des mesures supplémentaires de freinage », a assuré Olivier Delcayrou, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, à l’occasion d’une conférence de presse sur la situation sanitaire, mardi 23 mars. Mais les autorités restent vigilantes, en particulier en raison du taux d’incidence qui est reparti à la hausse dans le département, alors que la barre des 2 000 décès a été franchie. En Moselle, on compte 290 cas positifs pour 100 000 habitants. À Metz Métropole, ce taux atteint 292 cas. « Le taux de positivité des tests est relativement bas, à 4,7 %, soit en dessous des moyennes régionales et nationales », poursuit Olivier Delcayrou.

La situation hospitalière reste cependant au cœur des préoccupations des autorités. À la date du 22 mars, on comptait 582 patients hospitalisés pour cause de Covid dans le département, dont 87 en réanimation. « 138 lits sont actuellement ouverts en réanimation, et 123 sont occupés, ce qui représente une forte pression avec un taux d’occupation à 89 % », détaille Lamia Himer, déléguée territoriale de l’Agence régionale de santé. Avant la crise sanitaire, 90 lits de réanimation étaient disponibles dans le département. Des transferts de patients ont donc lieu depuis une dizaine de jours de la Moselle vers l’Alsace pour soulager les structures hospitalières du département.

Peu de cas positifs dans les écoles

Depuis la rentrée, les tests ont été déployés dans les écoles du département. « La semaine dernière, 4 063 tests salivaires ont été pratiqués en maternelle et en primaire, et 1 377 tests dans les collèges, lycées, universités et sur le personnel. Au total, seulement 9 cas positifs ont été rapportés, soit un taux de positivité de 0,09 % », se félicite Olivier Delcayrou. En complément du dispositif de test dans les écoles, 20 médiateurs de lutte anti-Covid ont été déployés dans les établissements pour sensibiliser les élèves aux gestes barrières. Des gestes qu’il faut continuer de respecter, a insisté le secrétaire général de la préfecture. « Il faut être vigilant, en particulier chez les jeunes, chez qui le taux d’incidence repart à la hausse. »

En Moselle, la stratégie de vaccination se poursuit. Le 22 mars, 140 000 Mosellans avaient déjà reçu au moins une dose de vaccin, soit 13,5 % de la population, ce qui en fait le département le plus vacciné du pays. « En parallèle des 20 centres de vaccination permanents, nous avons déployé des centres temporaires le week-end dernier. Ils ont bien fonctionné et devraient reprendre du service ce week-end, tandis que les centres permanents augmenteront leur capacité », assure Olivier Delcayrou. Les centres temporaires de Boulay, Hettange-Grande, Sarrebourg, Courcelles-Chaussy et Amnéville devraient donc rouvrir leurs portes, ces 27 et 28 mars.

Laura Bannier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :