Immobilier d’entreprise : à Metz, le volume des transactions a fondu en 2020

BNP Paribas Real Estate a rendu son étude annuelle du marché de l’immobilier d’entreprise en Lorraine. À Metz, le volume des transactions a connu, en 2020, un fort recul pour tomber à 23 000 mètres carrés. Cela correspond à une baisse de 26% par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.

Le marché de l’immobilier d’entreprise sortait de deux années très positives avec un volume de transactions qui avait atteint 42 000 mètres carrés en 2018 et 32 000 en 2019. « On a réalisé de belles transactions, notamment sur le secteur de l’Amphithéâtre avec la commercialisation des immeubles de bureaux “le Premium” et “le Platinium” en 2018 : de l’offre neuve pour 10 000 mètres carrés, ce qui a gonflé les chiffres. En 2019, on avait aussi, bien sûr, une activité économique qui avait fonctionné normalement », explique Claudia Lefèvre, directrice adjointe BNP Paribas Real Estate Transaction France Metz. Si la moyenne des cinq dernières années est à 31 000 mètres carrés, en 2020, le volume des transactions est tombé à 23 000 mètres carrés. Si l’on zoome sur la surface totale, le marché́ de la seconde main a enregistré une baisse de 33 %. Il représente environ 15 000 mètres carrés, soit 66 % du global, contre 22 000 mètres carrés en 2019 (72 % du global).

Des chiffres très bas qui correspondent aussi à un effondrement de la demande, qui a chuté de 35% en 2020. Ces indicateurs peuvent s’expliquer par la crise sanitaire dont l’un des effets a été de suspendre les projets d’implantation ou d’agrandissement de près d’une entreprise sur deux. « Lors du premier confinement, on ne pouvait pas réaliser de visites, signer un bail était impossible. En plus de cela, la trésorerie des entreprises est globalement en baisse », affirme Claudia Lefèvre pour éclairer la situation. Toutefois, sur le quatrième trimestre de 2020, Metz aurait retrouvé un niveau de demande similaire à celui de l’année 2019.

Malgré la baisse, une tendance se dégage, tout à fait dans la lignée de 2019 : 75% des demandes concernent des surfaces inférieures à 500 mètres carrés : ce qui confirme que le marché messin est un marché de petites et moyennes surfaces. Aussi, seules trois demandes supé́rieures à 2 000 mètres carrés ont été exprimées en 2020 alors que l’on en comptabilisait cinq en 2019. Aucune demande supé́rieure à 5 000 mètres carrés n’a été constatée.

L’offre neuve disponible à moins d’un an tend à manquer

Si l’offre globale de bureaux atteint 63 000 mètres carrés, ce qui constitue une augmentation de 7% par rapport à la moyenne des cinq dernières années (55 000 mètres carrés), le neuf commence à poser problème. « Si demain on reçoit une belle demande, de plus de 2 000 mètres carrés en neuf dans un secteur plébiscité, Metz ne peut y répondre. Nous avons besoin d’offres car c’est ce qui conditionne la demande », indique la directrice adjointe. Pour le moment, il reste environ 2 000 mètres carrés de bureaux dans l’immeuble Arenas au cœur du quartier de l’Amphithéâtre. Sous trois mois, 1 500 mètres carrés de bureaux neufs, en location, devraient également être disponibles du côté du centre Waves.

Jonathan Nenich

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :