L’avenir du château d’Haroué préservé

C’est un nouveau chapitre qui vient de s’écrire pour ce joyau patrimonial situé à une trentaine de kilomètres de Nancy.

Le château d’Haroué est devenu ces dernières heures le premier château privé géré par une institution publique. La princesse Minnie de Beauvau-Craon et sa famille ont en effet trouvé un accord avec le Centre national des monuments nationaux qui va en assurer la gestion. Depuis plusieurs années, la famille peinait à entretenir l’édifice aux 365 fenêtres, 52 cheminées, douze tourelles et quatre ponts. L’institution nationale s’est engagée à développer une offre culturelle, à imaginer des expositions – dont l’une serait en réflexion avec le château de Versailles –, à organiser des concerts et à donner un coup de frais à la communication. La princesse Minnie de Beauvau-Craon avait hérité du château des mains de son père à l’âge de 29 ans : pas question pour elle, donc, d’abandonner les lieux totalement.

Plus d’informations dans l’édition de Nancy du jeudi 25 mars.

BZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :