Nancy / Mathieu Klein et le nouveau CHRU : « Un aide qui donne les moyens de rester l’hôpital d’excellence et de proximité »

Le maire de Nancy n’est pas aimanté par le désir de s’octroyer tous les mérites de l’action qui a conduit l’État à valider le schéma immobilier du CHRU et à remiser ses tentations de supprimer des postes et des lits. La preuve : il rend élégamment hommage à ses prédécesseurs André Rossinot et Laurent Hénart, « qui ont joué un rôle important dans la construction et la réussite de ce dossier ». Aujourd’hui que nous sommes sortis des spéculations pour aboutir à une solution porteuse d’espoir pour l’hôpital, Mathieu Klein exprime sa satisfaction devant des décisions qui préfigurent un avenir prometteur pour l’établissement.

Le niveau de participation de l’État, c’est inédit

Mathieu Klein : « C’est une très bonne nouvelle pour l’hôpital et pour le territoire. C’est le fruit de plusieurs échanges entre la mairie, la direction de l’hôpital, l’Agence régionale de santé et des efforts de toutes les équipes du CHRU. C’est aussi un engagement tenu – il faut le souligner – d’Olivier Véran. »

Cette participation de l’État, importante, c’est un acte fort, une marque de confiance ou une décision qui met une pression supplémentaire sur l’établissement ?

« Le niveau de participation de l’État à 70%, c’est inédit. La reprise de la dette est aussi une donnée essentielle. J’avais fixé une ligne rouge, celle qui stoppait les suppressions de postes et de lits. Ces deux points sont abandonnés. C’est une aide et ce sont des choix qui donnent au CHRU les moyens de rester l’hôpital d’excellence et de proximité. Pour les villes de Vandœuvre, de Nancy, pour l’ensemble de la métropole, c’est une formidable perspective de transformation avec des projets qui vont naître sur les friches hospitalières. »

Il existe des programmes d’aménagements précis ?

« Dans ce dossier, il y avait les enjeux de santé publique qui étaient prioritaires et aussi des enjeux urbains. En début de mandat, c’est le moment d’engager une concertation sur le devenir de la friche hospitalière lorsque le nouvel hôpital sera mis en service. Le futur aménagement de ce secteur marque, avec le quartier gare à Nancy, l’ancien site Alstom et les Rives de Meurthe, une nouvelle étape de la transformation de la Métropole. »

Propos recueillis par Pierre Taribo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :