En déplacement à Thionville, Gérald Darmanin promet plus de policiers pour la Moselle

Le ministre de l’Intérieur a échangé avec les policiers mosellans à l’occasion du onzième déplacement du Beauvau de la sécurité, qui avait lieu à Thionville, ce lundi 29 mars.

Améliorer les conditions de travail des effectifs de la police nationale, c’est l’objectif de Gérald Darmanin, à travers le Beauvau de la sécurité. Pour son onzième déplacement en région, le ministre de l’Intérieur a choisi Thionville, à l’invitation d’Isabelle Rauch, députée LREM de la 9e circonscription de Moselle. Organisés sur l’ensemble du territoire, ces échanges visent à construire une « loi sur la sécurité intérieure qui permettra le renouveau sur plusieurs années », indique le ministre.
 
Ce lundi 29 mars, Gérald Darmanin a consacré plus d’une heure aux policiers mosellans, qui avaient de nombreuses doléances à partager. Dès le début des échanges, il a assuré prendre en compte les spécificités du territoire thionvillois. « Ancien maire d’une commune qui a dix-sept points de passage avec la frontière belge, il me semble normal de doter d’une vingtaine de policiers supplémentaires cette circonscription et d’une trentaine de plus le département. »

Photo La Semaine

Le commissariat de Thionville équipé en priorité

Une promesse qui s’est accompagnée de nombreux témoignages de fonctionnaires qui ont dénoncé de mauvaises conditions de travail. Un policier de nuit a notamment stigmatisé le matériel obsolète avec lequel il doit composer, tandis qu’une investigatrice a alerté sur le manque d’effectif. « Votre constat est le bon, on essaye de le réparer », répond alors Gérald Darmanin en affirmant que, dès son arrivée place Beauvau, il a tenu à mettre les policiers de terrain au cœur des décisions. Il les a notamment consultés sur le choix de nouvelles voitures, et sur celui des caméras-piétons.

Le ministre de l’Intérieur annonce ainsi aux policiers thionvillois qu’ils seront les premiers à être équipés de caméras de véhicules. Au total, la police nationale sera dotée de 15 000 caméras sur tout le territoire. « On va vous équiper parmi les premiers et on reviendra en juillet pour un premier bilan », promet Gérald Darmanin.

Rassurer les effectifs

Face au ministre et aux élus, les policiers représentant différentes spécialités se sont succédé au micro, pointant chacun du doigt des conditions pouvant être améliorées. Pour un brigadier en charge de la formation, il s’agit d’une augmentation des effectifs, pour une spécialiste de la police scientifique, d’une meilleure reconnaissance du statut et pour une autre policière, de tenues non-adaptées pour certaines interventions sur l’autoroute. À chaque question, le ministre prend des notes pour ensuite apporter une réponse qui se veut rassurante. « Aujourd’hui, l’équation entre les effectifs, le matériel et la formation n’est pas la bonne. On doit réfléchir afin qu’il n’y ait pas moins de gens sur le terrain. »

À la sortie de cette entrevue, Gérald Darmanin réaffirme qu’« il faut prendre son mal en patience, mais à la fin, ce sera toujours la police qui gagnera ». Après son passage à Thionville, le ministre de l’Intérieur était attendu à Mont-Saint-Martin, en Meurthe-et-Moselle, pour également y annoncer une cinquantaine d’effectifs supplémentaires, avant un passage à Villerupt.

Laura Bannier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :