Rue des Jardins à Metz, un charme à l’abri des regards

Alanguie à l’ombre de la cathédrale, la créative rue des Jardins dévoile ses attraits à qui prend la peine de les découvrir. Visite guidée.

Le 24 avril, cela fera trois ans. Trois ans que Jordan Friederich sera aux commandes du Cagibi, le bar-PMU à l’entrée de la rue des Jardins, côté Pontiffroy. Lui-même habitant du quartier, le jeune homme est tombé amoureux de cette artère « atypique ». Qu’il nous fait découvrir.

Sa singularité

La rue des Jardins, est-ce encore l’hypercentre ? Le débat est sans issue. Coupée du plateau piétonnier par la place d’Armes et la majesté de la cathédrale, l’artère est parfois ignorée des badauds, dissuadés d’aller à sa rencontre. « Se pose, en effet, la question de la visibilité », note Jordan Friederich. Impossible d’y apposer, comme à l’entrée du village Taison, une banderole signalant sa présence, les lieux sont classés « secteur sauvegardé », ce qui limite les marges de manœuvre. « Mais il faut voir ce que l’on peut faire avec les Bâtiments de France. » Son emplacement excentré n’est toutefois pas sans bénéfice, à commencer par la politique en matière de loyers. « Nous sommes au centre, mais pas trop, observe le patron du Cagibi, si bien que les sommes demandées sont sans commune mesure avec ce qui se pratique dans d’autres rues. Et il n’y a pas de pas-de-porte non plus, ce qui ailleurs est une aberration. Cela explique pourquoi certains commerçants s’installent ici pour faire leurs armes, expérimenter leur concept, avant de déménager. » L’enseigne de textile 100 % locale Chat de gouttière, par exemple, désormais établie en Chaplerue. Cela explique, aussi, la rotation de part et d’autre de la rue. « Oui, mais certaines boutiques sont prévues pour être éphémères. » La valse des magasins serait donc un atout de plus.

Sa variété

Esprit brocante, l’enseigne Gibus, côté place d’Armes, fait figure de taulier dans une rue des Jardins où l’éclectisme saute aux yeux. Une librairie consacrée aux ouvrages anciens, un bouquiniste aux charmes surannés, une enseigne dédiée à la BD, un tatoueur, un magasin de restauration de fauteuils, un salon de massage, un restaurant balkanique, deux autres indiens, une épicerie brésilienne, une échoppe asiatique adossée à un bric-à-brac, un bistrot à la bonne franquette… Le tout drainant autant des flux en provenance du centre piétonnier que très localisés, notamment issus du Pontiffroy, comme Jordan Friederich. Pour qui un regard pourrait être tourné en direction du tiers-lieu Bliiida, à cinq minutes à pied : « Il y a dans la rue différentes adresses atypiques, il y a donc quelque chose à imaginer car c’est dans le même esprit. »

Ses projets

Pour qui l’arpente, la rue des Jardins donne à grogner pour deux raisons : l’étroitesse de ses trottoirs et la circulation qui y règne, même à sens unique. Dans son programme, l’ex-candidat à l’élection municipale Xavier Bouvet avait évoqué des perspectives de piétonnisation. L’équipe de François Grosdidier, elle, n’a pas mis le sujet sur la table. Il est de toute façon sensible. « Évoquer une piétonnisation, c’est déterrer la hache de guerre entre commerçants. D’un côté, il y a ceux qui considèrent que la voiture est indispensable à leur activité, de l’autre ceux qui voudraient s’en passer », résume celui qui se situe dans le deuxième camp. « Trois tables, deux chaises dehors en guise de terrasse, ce serait évidemment le rêve. Mais même sans cela : ce serait bien que l’on puisse flâner sans se poser la question de ne pas se faire renverser. » Dans un premier temps, des discussions ont été engagées avec la municipalité afin de faire respecter les limitations de vitesse (30 km/h). Une étude devait être lancée. Elle a été ajournée en raison de la crise sanitaire, le flux actuel de véhicules n’étant pas représentatif de ce qu’est la norme quand, rue des Jardins, la vie bat son plein.

PTh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :