NANCY | Christophe Chevardé travaille pour l’inclusion des personnes handicapées

Président de RCN radio associative, Christophe Chevardé anime une émission où il met son empathie, sa bonne humeur et son expérience au service d’une noble cause.

Va-t-il aimer ce qui va suivre ? Jamais il ne flambe, il préfère plutôt œuvrer dans l’ombre sauf quand il prend les commandes de son émission sur RCN, la radio associative qu’il préside. Le reste du temps, ce personnage d’aventures professionnelles multiples qui met aujourd’hui ses compétences au service de François Werner, maire de Villers et premier vice-président de la Métropole, opère discrètement. Toujours à l’heure, efficace, super-informé, jouant en Ligue 1 des directeurs de cabinet. Au premier abord, on pourrait l’imaginer tranquille au volant d’un camping-car. En réalité, il est de taille à piloter des engins d’une toute autre cylindrée et d’une autre tendance stylistique. Pour résumer, il est plein de bonhommie, d’humilité et d’empathie.

Pourquoi parler de lui aujourd’hui plutôt qu’hier ou demain ? C’est simple : parce que RCN propose une émission #Handicap360, la seule émission dans le Grand Est consacrée à l’inclusion des personnes handicapées, notamment par l’emploi, ce qui a valu « à notre petite radio locale » (c’est ainsi que Christophe Chevardé définit RCN) d’accueillir Sophie Cluzel, secrétaire d’État aux Personnes handicapées.

Pour bien comprendre, il faut s’en référer à la devise de RCN : rassembler, faire bouger, agir. Donner la parole à tous, les écouter, les aider, considérer d’abord la personne, favoriser les solidarités et l’entraide : telle est la vocation de la radio associative qui décrit sobrement et avec tact des tranches de vie. Il faut entendre Christophe Chevardé, voix enveloppante, toute bienveillance dehors pour mesurer tout ce qu’il apporte comme supplément d’âme. Ce qui n’empêche pas vivacité et pertinence du propos, profondeur dans la discussion où ce vadrouilleur en quête d’humain s’attelle à démonter tous les ressorts d’une interview réussie. Dans l’exercice, il est habile, régulier, solide et dans la rondeur contrôlée. Il pourrait avoir l’air sans la manière. Il a les deux. C’est une force. Tiens, le jour où il ne gravitera plus dans les sphères politiques – des endroits qu’il adore – ce dévoreur d’actu qui porte un regard précis, presque photographique, sur les gens, pourra se consacrer à plein temps à la radio. Ce n’est pas pour demain mais il n’est jamais inutile d’avoir une carte de rechange. Tout est une question d’opportunité et de choix.

Pierre Taribo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :