Pâques : notre sélection chocolatée pour un maximum de plaisirs

Quelle meilleure occasion que le week-end de Pâques pour déguster autant de sortes de chocolats qu’il est possible d’en avaler ? Pour éveiller vos papilles, « La Semaine » est allée à la rencontre d’artisans chocolatiers messins et thionvillois, proposant chacun des spécialités très alléchantes.

Bourguignon, le choix des sujets

Enseigne bien connue de l’hypercentre de Metz, Bourguignon fêtera ses 60 ans le 1er mai prochain. Pour Pâques, dix personnes s’affairent à la préparation de plaisirs au chocolat dans le laboratoire. « Des tout petits œufs à 2 euros aux montages qui vont de 9 à 60 euros, il y a du choix pour décorer la table ou pour faire plaisir à toute la famille », détaille Violaine Bourguignon, gérante de la boutique.

La spécialité de la maison, ce sont les sujets, ces montages en forme d’animaux dont les thèmes sont renouvelés chaque année. « Nous essayons de faire de nouvelles choses, on propose des grenouilles, des moutons, des cochons. Chaque personne apporte sa touche personnelle, c’est intéressant et motivant. Notre apprenti a par exemple réalisé des Pikachus », sourit la gérante.

Chaque année, ces sujets en chocolat plaisent et prennent de l’ampleur, grâce à leur mise en avant en vitrine du magasin, mais aussi sur le site Internet de Bourguignon. « Pâques, c’est l’occasion de se faire plaisir avec la nourriture. Cela permet de trouver des moments de bonheur avec sa famille grâce au chocolat », résume Violaine Bourguignon. Et les clients sont au rendez-vous, puisque beaucoup d’entre eux ont déjà fait mettre de côté leurs montages préférés.

31 rue Tête d’Or, à Metz

Lemoy, peinture et chocolats

Dans la boutique de Jean-Charles Lemoy cette année, la peinture est à l’honneur. Outre les traditionnels œufs rocaille enrobés d’amandes et de caramel, la nougatine amande et sésame, et les assortiments d’œufs pralinés, l’artisan chocolatier propose une collaboration exceptionnelle avec un peintre animalier. « Nous avons fait peindre une douzaine d’œufs, avec du chocolat, par Olivier Claudon, un illustrateur vosgien », explique Jean-Charles Lemoy.

Ce n’est pas la première association du chocolatier avec un peintre, puisqu’il avait déjà tenté l’aventure il y a deux ans. « L’objectif, c’est de mettre en avant les artistes. C’est aussi un défi, et le résultat prouve qu’il a un talent fou », se réjouit l’artisan. Les peintures ultra réalistes du peintre mettent en scène un gorille, une vache, mais aussi un dinosaure sur un œuf en chocolat géant griffé du logo «Jurassic Pâques ».

Chez Lemoy aussi, le renouvellement est constant. « Pâques, c’est la fête de la créativité. Pour les montages de sujet, on garde ce qui marche le mieux et on se renouvelle chaque année. Les grenouilles et les lapins marchent très bien », détaille l’artisan. Des petits montages aux réglettes en chocolat, Lemoy redouble d’inventivité pour ses clients messins depuis déjà 32 ans.

5 rue François de Curel, à Metz

L’Œuf mendiant de Maas

Pour Pâques, Philippe Maas a sa spécialité. Il s’agit de son traditionnel œuf mendiant. « L’œuf mendiant, c’est un moulage en chocolat noir bio, pur, origine Pérou, recouvert de fruits confits, secs et moelleux, entièrement à la main », explique l’artisan, joint par téléphone. Un plaisir original qui se décline en cinq tailles, de 12 à 45 euros pour les plus gourmands.

S’il se dévore rapidement, l’œuf mendiant est une spécialité qui demande beaucoup de main-d’œuvre. « Pour une série d’une trentaine d’œufs, il faut compter environ deux jours de travail. On ne s’en rend pas compte en les mangeant », ajoute Philippe Maas. Sur les étagères de la boutique, des moulages et des œufs en chocolat plus traditionnels côtoient la spécialité du chocolatier.

L’autre spécialité de l’artisan, c’est bien sûr la Polonaise. « C’est un gâteau mis au point par mon père en 1975, c’est la spécialité de la maison, que l’on décline en une dizaine de parfums. » Pour Pâques, Philippe Maas propose un parfum original composé de chocolat noir, de framboises fraîches, de poivron rouge, de citron vert et d’une pointe de piment. Si vous voulez pouvoir en profiter, l’artisan conseille de venir réaliser ses achats rapidement. « Le dimanche, il ne reste déjà plus rien, c’est fini ! »

6 rue Harelle, à Metz

Boulot soigne le montage

Chocolatier spécialisé basé à Yutz depuis 1972, Jean-Baptiste Boulot a également prévu de quoi régaler ses clients pour Pâques. « Des œufs garnis aux montages originaux mettant en scène des poissons, des pandas ou des dinosaures, tout est fait maison », explique Aline Boulot. Des sujets qui plaisent particulièrement aux enfants.
« Ce qui marche bien, ce sont les paniers garnis, mais aussi les poules et les œufs, même si c’est beaucoup plus classique », constate la gérante. À partir de 10 euros, il est possible de se faire plaisir chez Boulot, pour offrir ou par simple gourmandise. « Chaque année, nous proposons de nouveaux montages, cette année, le dauphin a bien plu, il n’y en a déjà plus. »

Fabriqués à Yutz, ces chocolats sont également proposés à la vente dans la deuxième boutique de la chocolaterie, située à Thionville. « Le même choix de montages et d’œufs garnis est proposé à Thionville, vous y trouverez tout ce qu’il faut », ajoute Aline Boulot. De quoi découvrir des créations chocolatées pour tous les âges et tous les goûts, mais également quatre desserts de Pâques déclinés dans différentes saveurs.

59 avenue des Nations, à Yutz, et 4 rue du Maréchal Joffre, à Thionville

Laura Bannier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :