Nos bons plans pour décompresser sous Covid-19

Les mesures sanitaires imposées par le Covid ont bouleversé le quotidien de millions de Français. Anxiété, manque de motivation et baisse de l’activité physique sont aujourd’hui les symptômes d’une véritable « fatigue pandémique ». « La Semaine » vous suggère quatre idées pour prendre soin de vous et rompre avec la sédentarité.

La méditation zen pour canaliser son stress

Le moral des Français n’est pas au beau fixe en ces temps de pandémie. Difficile de rester optimiste ou de prendre du recul face au deuil, à l’incertitude, à la précarité ou à la perte de son emploi. Selon l’enquête CoviPrev, le nombre de personnes en états dépressifs a grimpé depuis la première vague. Aujourd’hui, 21 % des sondés se déclarent touchés par un trouble mental. Si un suivi psychologique et un traitement adapté sont toujours recommandés en cas de mal-être, des méthodes alternatives existent pour aider à canaliser le trop-plein de stress, comme la méditation.

C’est ce que propose le Centre de Méditation Zen de Metz, situé 4 place des Charrons au sein de l’Hôtel de Burtaigne. Le dojo est ouvert aux débutants et propose plusieurs séances sur rendez-vous. Les participants découvriront le « zazen », la méditation en posture assise. Une pratique pour lâcher prise, grâce à la relaxation et la concentration, issue du bouddhisme zen, originellement pratiqué par les samouraïs du XIIe siècle. Le neuroscientifique Antoine Lutz précise, dans un entretien accordé au journal du CNRS, que « les bienfaits de la méditation sont particulièrement bien établis dans les troubles de l’humeur et de la douleur chronique. Mais en plus d’agir au niveau mental, on observe qu’elle peut influencer directement notre santé et notre système immunitaire en particulier ».

Des balades à vélo pour « un esprit sain dans un corps sain »

Le département de la Moselle offre son lot de pistes cyclables pour profiter de la nature et se maintenir en forme. En plus de briser la monotonie du quotidien, une activité sportive libère dans l’organisme une bonne dose d’endorphine, cette « hormone du bonheur » qui réduit stress et anxiété. La Véloroute Charles le Téméraire est idéale pour dégourdir vos jambes confinées le long de la Moselle. Accessible facilement, la piste présente un très faible dénivelé et s’adresse donc particulièrement aux familles ou groupes d’amis.

Pour les plus sportifs, rendez-vous munis de votre VTT au club de descente, enduro et randonnée Funbike d’Algrange. Sur place, vous pourrez faire le plein de sensations fortes sur la seule piste de descente VTT légale de Moselle : la piste des quatre mines. On vous conseillera tout de même de ne pas surestimer vos capacités techniques et physiques. Les bosses, sauts et virages serrés peuvent se révéler dangereux, en particulier pour les débutants.

La marche à pied pour se dégourdir les jambes et s’aérer la tête

Depuis l’entrée en vigueur des restrictions sanitaires, les activités qui rythmaient notre quotidien ont pour la plupart tout bonnement disparu de notre emploi du temps. Pour éviter de rester isolé dans un environnement anxiogène, pourquoi ne pas se mettre au vert le temps d’une journée et apprécier le patrimoine local ?

Le site archéologique du Mont-Saint-Germain, dans la commune de Châtel-Saint-Germain, donne l’occasion de découvrir tout en marchant de nombreuses traces d’occupation humaine étalées sur 2 000 ans d’histoire. Au sommet du relief, un beau panorama sur la vallée vous attend et, en contrebas, les ruines d’un prieuré mérovingien et de sa nécropole. Pour une randonnée plus longue en pleine forêt, n’hésitez pas à poursuivre votre boucle jusqu’au Mont Saint-Quentin, qui regorge de sentiers pour se promener.

Plus au nord, du côté de Contz-les-Bains, la colline du Stromberg domine la région de Sierck et offre un joli point de vue sur sa campagne et ses châteaux médiévaux. Un itinéraire pédestre vous fera traverser vignobles, forêts et sentiers à flan de falaises sur une distance de 7,6 km. Différents parcours sont proposés sur le site Internet visiorando.com.

Se lancer dans la bière artisanale pour préparer les futurs apéros

On vous aurait bien proposé des cours de poterie ou de peinture pour exprimer votre créativité, mais Covid-19 oblige, difficile de trouver des établissements encore ouverts au public. Alors mettons à l’honneur une tradition française qui a la peau dure : l’apéro ! Techniquement, se réunir avec ses proches après le travail pour décompresser autour d’une mousse est interdit. Et pour le moment, le gouvernement ne donne pas de réelles perspectives quant à la levée du couvre-feu.

Voyons le verre à moitié plein : cela vous laisse le temps de vous adonner au brassage de votre propre bière artisanale, une activité aussi ludique qu’apaisante. Des magasins comme Nature et Découverte, ou des sites Internet comme monkitabiere.fr ou rolling-beers.fr mettent à la vente des packs prêts à l’emploi pour se lancer dans l’aventure. Et qui sait ? Vous vous découvrirez peut-être une vocation insoupçonnée. Certains brasseurs mosellans ont commencé avec de simples kits débutants, comme le gérant de la brasserie Régal’potes à Bibiche.
Si vous n’êtes pas trop houblon, des kits de fabrication de cidre sont également disponibles à la vente. À pratiquer avec modération.

Justyne Stengel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :